Culture de la pomme de terre à Saint-Bonnet-de-Mure

Saint-Bonnet-de-Mure

 

La culture de la pomme de terre à Saint-Bonnet

 


Au 17e siècle, la conséquence inattendue du mariage d'Esther Gouvernet avec Charles Savile duc d'Halifax, en Angleterre, est l'apparition de la "patate" à Saint-Bonnet-de-Mure, bien avant Antoine Parmentier qui fera la promotion en faveur de la consommation de la pomme de terre, quelques années plus tard.


En Angleterre, c'est au temps d'Élisabeth 1ère que la patate avait transité d'Amérique (Virginie) en Irlande pour devenir indispensable Outre-Manche.
Charles-Frédéric Gouvernet, neveu d'Esther, rapporte des tubercules pour obtenir les  premières "patates dauphinoises" dans une terre du château de Mures vers 1730.


Le marquis Louis de Leusse (1737-1794), seigneur de Meyzieu vivement intéressé par la découverte du seigneur de Mures, après le succès d'une première culture, remet à la Société Royale d'agriculture, fondée en 1761, un mémoire relatant la propagation de la culture de la pomme de terre en pays de Velin, un quart de siècle avant l'initiative de Parmentier.

 

 

Louis IV de Leusse

 

 

Pour tout savoir sur Saint-Bonnet-de-Mure

 

 

 

 

Page créée le 6 féfrier 2018